Qui suis-je ?

Hey, my name is Bond… Vagabond ! Hé oui ! faudra s’y faire avec mon humour 😛
Je vous fait une brève description de moi et vous raconte mon parcours, et pourquoi j’ai fais le choix de faire ce tour du monde au “long court”. Avant que je vous raconte ce qui m’a poussé à faire le choix qui a changé ma vie, voici mon parcours depuis mon adolescence.

En Suisse, à l’âge de 15-16 ans après l’école obligatoire, il faut faire des choix pour son futur, si jeune et encore inconscient de la vie mais des choix importants à faire. Continuer dans des études ou alors rentrer dans le monde du travail ? Pour ma part je n’ai jamais été très branché de passer 8h30 assis sur une chaise à étudier .J’avais besoin de bouger, d’être sur le terrain, ayant effectué plusieurs stages dans quelques domaines différents, j’ai choisi le métier de vendeur, en effet aimant le contact humain et le sport, mon métier s’était ciblé dans un magasin de sport. Quel plaisir ! Pouvoir combiner passion et travail. Pouvoir conseiller et aider des clients à faire des choix de matériel et les voir repartir avec un sourire après la visite au magasin.

À la fin de mes 3 années d’apprentissage dans ce magasin de sport (2012), j’ai effectué un séjour linguistique de 3 mois en Amérique, plus précisément en Floride. Ce fut mon premier grand voyage seul, loin de ma famille et de mes amis. J’ai fait des rencontres inoubliables, des souvenirs mémorables qui resteront gravés en moi. C’est là où j’ai découvert cette passion de voyager et partager des moments avec des voyageurs.

Ensuite retour à la réalité… j’ai effectué l’armée qui est obligatoire en Suisse. Même si cela fut une “obligation”, ce fut une belle école de vie remplie d’expériences et de beaux moments. À la fin de cette expérience, je suis tombé amoureux, et, pour la première fois, je connaissais le grand amour avec un grand A. J’avais donc tout pour être heureux, une copine que j’aimais plus que tout , un travail un appartement et une voiture. Mais… aussi beau que l’amour puisse être, il peut aussi être “destructeur”… en 2014 notre couple n’avait pas tenu et nous avions rompu, je me remettais en question et étais vraiment triste.

Puis entre mi 2014 et fin 2015, j’enchainais un boulot après l’autre sans jamais trouver une vraie place dans cette vie. Puis novembre 2015, j’ai trouvé un travail qui me correspondait énormément, qui me complétait , dont je m’amusais énormément; mais hélas il envahissait tout mon temps libre, je travaillais beaucoup en semaine et les weekends également. Je n’écoutais pas mon corps, ni mon esprit car je travaillais trop.

Mars 2016 mon corps et mon esprit m’ont “lâché” et le jour venait qui allait changer toute ma vie, avec cette surdose de travail et de problèmes privés où j’ai été emmené avec l’ambulance à l’hôpital, depuis mon lieux de travail et qui m’a directement envoyé chez un psychiatre. Pendant le trajet dans l’ambulance, je me sentais vide, je regardais le plafond et me posais plein de questions : pourquoi en suis-je arrivé là ? pourquoi je ne trouve pas ma mission de vie ? pourquoi je n’arrive pas à être heureux ? qu’est ce que je fais sur cette terre ? J’en avais marre de changer de travail et de chercher à être heureux.

Séjour en Australie

Le jour après avoir été à l’hôpital et la visite du psychiatre, j’avais reçu une dizaine de jours de congé. J’avais préparé un sac à dos, quelque affaires, mon passeport, et je suis allé à la gare, on m’avait expliqué le concept d’inter-rail. J’avais donc fait un voyage spontané pendant une semaine pour me mettre les idées au clair : GenèveLyonMarseilleNiceMonacoTurinMilanGenève.

Pendant ce trajet j’ai pu plus ou moins clarifier mes pensées et réfléchir au futur. Ma décision était prise, quitter mon job, quitter mon appartement, vendre mes meubles, ma voiture. Je possède avec mon père une caravane sur un camping, j’avais donc une alternative où vivre. En parallèle, je réfléchissais à un projet de voyage. J’avais choisi de partir 6 mois en Australie.

Pendant la période d’avril à septembre 2016, j’avais vendu tous mes biens, j’étais installé dans la caravane et avais organisé mon voyage en Australie… je commençais bout à bout à retrouver un sens à la vie. Mais je savais que juste voyager n’allait pas complétement rallumer ma flamme. J’ai toujours été une personne à l’écoute des proches, prêt à aider, m’investir, mettre en avant le problème d’autrui plutôt que penser à moi … alors pourquoi pas aider en voyageant ?! Voilà, c’était décidé, je ferai un tour du monde en voyageant et en aidant en faisant du volontariats via les plates-formes WORKAWAY / HELPX / WWOOFING / TWAM.

Il est vrai que pendant cette période sombre, je me suis rendu compte de beaucoup de choses (j’écrirai un article sur ma phase sombre plus détaillé par rapport aux choix et aux questionnements), de la chance que j’ai de simplement de vivre, avoir un toit, être en bonne santé, avoir plus ou moi une bonne situation économique mais que je ne savais pas être heureux, alors que sur d’autres continents, ils ont beaucoup moins, mais savent se contenter du peux. Le mot bonheur jusqu’à maintenant était un mot basique sans une grande importance à mes yeux. Pendant ma dépression je regardais des vidéo de coach personnel, spiritualité où le mot bonheur revenait à plusieurs reprises. J’ai par la suite trouvé un grand intérêt sur le développement personnel ! le bien-être, le bonheur, la gratitude.

Enfin ! il y avait de l’ordre dans ma tête et ma vie, j’avais un sens à la vie, un goût à la vie, une mission, avoir une raison de respirer.

Plan d’attaque : un voyage de 6 mois en Australie pour avoir un petit “apprentissage” du voyage en backpack.

Octobre 2016 à avril 2017 : je suis sur les routes Australiennes, j’ai donc fait connaissance avec la plate-forme wwoofing, qui consiste à aller aider des petites fermes, 4-5 heures de travail contre un logement et repas. J’ai aidé environs 8 petites familles à l’entretien de leurs petites fermes. Je n’oublierai jamais toute ces rencontres. Je faisais en règle générale une semaine à 10 jours par ferme, ensuite visiter une ville et ainsi de suite, pour avoir un divertissement et aussi connaître la vie dans les auberges de jeunesse.
Les deux derniers mois, j’ai travaillé dans une auberge de jeunesse pour du “free accommodation”, 3-4 heures d’aide à la maintenance, houskeeping et accueil furent également une riche expérience.

Une fois de retour en Suisse en avril 2017, j’ai directement retrouvé un travail, le temps d’économiser et planifier mon tour du monde. Le départ de mon tour du monde est planifié pour octobre 2018 puis au fur et à mesure je ferai des mises à jours de ma planification.

Contactez-moi zahno.kevin@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *